Isolation des combles aménageables : Méthodes et solutions

Notre dossier consacré à l’isolation de combles à l’intérieur met l’accent sur l’importance d’isoler son habitat et plus particulièrement la toiture. L’isolation des combles, qu’elle soit réalisée par soufflage mécanique ou en vrac ou encore en laine à dérouler, vous permet d’atteindre une résistance thermique très élevée.

Pour des combles aménageables, la création d’un plancher est préconisée au-dessus de l’isolant et un pare-vapeur indépendant. Une surélévation de la toiture est parfois nécessaire avant l’aménagement de combles et cela vous oblige à vérifier que la charge soit supportée par la structure. Voyons les solutions et la méthode d’isolation la plus appropriée.

Isolation des combles

La méthode d’isolation des combles aménageables

L’isolation thermique des combles aménageables peut être réalisée avec une laine à dérouler, posée directement sur le plancher des combles en prenant soin de bien jointer les bords.

L’épaisseur dépend de vous, rien ne vous empêche de superposer les couches de laine en double épaisseur, mais vous trouverez de la laine en rouleaux jusqu’à 300 mm d’épaisseur. Après le calcul effectué par un bureau d’études de structure, vous serez plus éclairé sur la capacité de la structure à supporter la charge et les travaux à envisager.

L’isolation du toit par l’intérieur est la méthode la plus répandue et la plus simple à mettre en œuvre, on utilise un isolant en rouleaux, en panneaux ou en vrac agrémenté d’une couche décorative en plaques de plâtre ou simplement peinte. La méthode vous propose un large choix d’isolants à un prix raisonnable, mais elle ne traite pas tous les ponts thermiques et vous risquez de perdre de l’espace sur la hauteur.

La solution pour réussir son isolation de combles

Lors d’un projet d’isolation de combles, la principale préoccupation, c’est de réussir à garder un espace habitable convenable. Il existe, ce que l’on appelle des isolants minces, mais en réalité ce ne sont pas des isolants à part entière, mais plutôt des compléments d’isolation.

Un détail est important à connaître avant de réaliser les travaux, c’est la certification des matériaux avec des caractéristiques techniques avérées et surtout validées. Le budget que vous allez consacrer à ces travaux sera vite amorti si vous choisissez un matériau performant dès le départ.

Le calcul de la résistance thermique conforme à la RT 2012 pour le neuf est le suivant ; R=8 m². K/W, ce qui représente la résistance minimale à envisager pour une nouvelle construction. Plus précisément, pour des combles aménagés, vous devez viser une résistance de 6 m². K/W à l’instar des combles perdus qui s’élèvent à 7 m².K/W pour la résistance thermique.

Ne perdez pas de vue que pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut remplir toutes les conditions requises. Sachez que l’étanchéité à l’air est primordiale à considérer et à mettre en place, la membrane d’étanchéité est indépendante et continue sur toute la surface du plancher des combles, plafond, rampant, pied droit. La mise en œuvre de l’isolant est fondamentale pour vous garantir un confort et des performances optimales.

Autour du même sujet

Quel isolant pour mes combles ?
Les techniques d'isolation pour des combles perdus

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter