Quel type de gouttière pour ma maison ? (Rampante, pendante ou chéneau)

A travers notre article sur les différentes poses de gouttière, nous évoquons les différents critères à respecter avant de se lancer dans ces travaux. On distingue 3 types de gouttières, la gouttière rampante, la gouttière pendante et le chéneau. La gouttière est souvent reléguée comme un accessoire de toiture, cependant, sa présence est fondamentale pour conserver une bonne étanchéité du toit. Prenez le temps de bien choisir la gouttière qui convient à votre habitation, selon des critères bien précis. Voyons les 3 principaux types de gouttière en détail.

La gouttière rampante : L’essentiel à savoir

La gouttière rampante ressemble à une canalisation de forme plus ou moins élevée, elle présente de nombreux intérêts en fonction de la région dans laquelle vous vous trouvez et sous différentes formes. Ce type de gouttière est placé sur une corniche ou sur une partie de toiture, fixée par des crochets ou directement sur les chevrons de la charpente et même sur une bande de doublis de toiture. Infos complémentaire sur la gouttière rampante.

La gouttière nantaise : Elle dispose d’un relevé de gouttière vertical qui forme un angle à 70°.
La gouttière havraise : De même forme que la gouttière nantaise, mais l’angle de son relevé est arrondi à sa base.

La gouttière pendante : Tout savoir

La gouttière pendante est fixée sur l’égout du toit, plus précisément sur la partie inférieure des versants du toit ou sur le bandeau de la toiture. Le modèle le plus répandu en France, la gouttière pendante est aussi appelée gouttière demi-ronde. Elle est fixée par des crochets, au niveau des chevrons de la charpente et elle ressemble à un cercle non fermé quand on la regarde de profil.

Plusieurs modèles sont proposés comme la gouttière carrée qui s’adapte aux grands bâtiments, la gouttière moulurée essentiellement sur les façades d’époque, la gouttière lyonnaise équipée d’un pli intérieur pour plus de rigidité. La gouttière à l’anglaise repose sur un entablement horizontal. Lire la suite sur les gouttières pendantes.

La gouttière chéneau

Le chéneau se présente comme un conduit ou un canal qui collecte les eaux pluviales d’un pan de mur pour les acheminer jusqu’à la gouttière. Le chéneau est encastré dans la toiture, bien souvent sur un mur plus haut que le toit. Il est vendu sur mesure à la demande et son débit est plus important qu’une gouttière pendante ou grimpante.

A lire aussi

Quels critères pour bien choisir sa gouttière ?
Les différents type de matériaux pour une gouttière
Quels sont les critères d'efficacité d'une gouttière ?
Les différentes configurations de gouttières
La pose horizontale VS pose verticale de votre gouttières

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter